Historique | Horlogers – Joailliers JUNOD, Lausanne

Fondée en 1867, la maison JUNOD reste aujourd’hui la plus ancienne
horlogerie - bijouterie de Suisse Romande

Magasin en 1926

Facade du No 8 de la place Saint-François en 1926

1752

Joseph Junod, maître horloger à Sainte-Croix, village du Jura vaudois, introduit dans cette localité une nouvelle branche horlogère : la cadrature (fabrication de platine pour montres à répétitions). Dès lors, et jusqu’à la fin du 19ème siècle, Sainte-Croix attire l’élite des artisans, cadraturiers, finisseurs et repasseurs. Plus de 160 horlogers s’y installent, provoquant un essor économique considérable dans cette région. Sainte-Croix devient, au cours des décennies qui suivirent, la capitale vaudoise de l’industrie horlogère et surtout de la mécanique d’art.

1842

Naissance d’Ami Junod, descendant de Joseph Junod.

Ami Junod

1867

Sous la raison sociale « Ami Junod Pattus, Fabricant d’Horlogerie », il ouvre son atelier d’horlogerie au lieu-dit « L’Observatoire » à Sainte-Croix. Maître horloger reconnu et estimé, il est en outre chargé de régler toutes les pendules du village. L’heure exacte lui est communiquée chaque jour, directement de l’Observatoire de Neuchâtel par voie télégraphique.

1872

Naissance de Robert Junod qui fait des études d’horloger.

1873

Naissance de Fernand Junod qui suit également une formation d’horloger et de graveur héraldiste.

1889

Ami Junod quitte son village natal pour s’installer à Lausanne. Il ouvre son atelier à la place Pépinet, puis un commerce d’horlogerie, bijouterie et orfèvrerie au No 7 de la rue Centrale, au bord du Flon, sous la raison sociale « A. Junod et fils ».

1890

Aidé par ses 2 fils, Ami Junod met au point une pendule astronomique monumentale d’une hauteur de trois mètres. Cette pièce qui fut à l’époque une des pendules les plus compliquées jamais fabriquée en Suisse est actuellement exposée au musée du Centre International de Mécanique d’Art (CIMA) à Sainte-Croix.

1900

Déménagement sur la place Saint-François dans l’Hôtel des Postes, à l’entrée du Grand-Pont.

1912

Décès d’Ami Junod à l’age de 68 ans. Ses deux fils lui succèdent sous la nouvelle raison sociale « Junod Frères ».

1914

Robert et Fernand achètent l’immeuble de l’actuel magasin au No 8 de la place Saint-François.

1936

Mort de Robert Junod. Fernand et son neveu Pierre Junod, fils de Robert, continuent l’exploitation sous le nom de F. + P. Junod A L’Heure Exacte. A cette époque l’atelier d’horlogerie situé au 1er étage occupe trois horlogers. Fernand gravera plus de 3000 chevalières. Sa réputation dépassant largement nos frontières, il exécutera armoiries, ex-libris et peintures pour le compte de plusieurs familles nobles d’Europe.

Travail de précision

1953

Mort de Fernand, Pierre Junod dirige dès lors seul l’entreprise fondée par son grand-père.

1960

La Bijouterie P. Junod S.A. se tourne vers l’avenir et devient un des premiers magasins pilotes OMEGA reconnaissable à sa façade de marbre noir et à son agencement très moderne.

1981

Au décès de Pierre Junod le commerce est repris par son gendre Lionel Goei, entré dans l’affaire en 1962.

1986

Après des études commerciales, un diplôme de gemmologie et une solide expérience acquise lors de nombreux stages en Suisse et à l’étranger, Nicolas Goei, petit fils de Pierre Junod entre en fonction au côté de son père.

1992

1ère étape des transformations du magasin pour fêter les 125 ans de la maison.

2003

Création d’un corner Chopard et transfert des bureaux au 1er étage; celui-ci est entièrement transformé pour l’occasion.

2005

Inauguration du musée Junod.

Musée

Adresse et contacts

Magasin à Lausanne Magasin à Lausanne Magasin à Lausanne Magasin à Lausanne
Horlogers – Joailliers JUNOD
Place Saint-François 8, 1003 Lausanne – Suisse
(localisation – Google Maps)

Tél: +41 21 312 83 66
Fax: +41 21 320 04 59
E-mail: info [at] junod-lausanne [dot] ch


Horaires d’ouverture
Lundi – vendredi: 9h30 – 18h30
Samedi: 9h30 – 17h


Horaires du Musée
Lundi – samedi: 10h – 12h et de 14h – 17h
ou sur rendez-vous


Recevoir notre newsletter